Maison invendable : ce qu’il faut faire

maison invendable

Si certains biens sont faciles à vendre, il faut savoir que d’autres ne se vendent pas forcément. En effet, que ce soit un bien obtenu lors d’un héritage ou de sa propriété, il peut parfois être difficile de le vendre. Il se peut qu’on pense avoir tout fait même avec l’aide d’un agent immobilier, mais la maison reste invendable. Pas de panique, tout n’est pas perdu et il reste certaines choses à faire pour résoudre le problème.

C’est quoi une maison invendable ?

Tout d’abord, une maison est dite invendable lorsqu’elle est difficile à vendre et qui n’a pas d’acheteur malgré de nombreuses visites ainsi que l’aide d’une agence immobilière. D’ailleurs, vendre une maison en infraction urbanistique peut être une raison pour cela, mais les maisons sont invendables pour plusieurs raisons. En effet, cela peut être dû en raison de gros défauts, d’un environnement peu parfait ou des nuisances sonores.

D’ailleurs, les maisons les plus dures à vendre se situent généralement près d’une ligne de train, d’une zone industrielle, d’une centrale nucléaire ou près d’une décharge. Et si en plus de cela le bien nécessite plusieurs travaux de rénovation, les acquéreurs ne seront pas intéressés par une telle maison.

Redonner de la valeur à la maison

Si le bien n’est pas dégradé, il est possible de compenser l’environnement peut idéal en effectuant les travaux nécessaires pour redonner de la valeur à la maison. D’ailleurs, on n’a pas besoin de tout changer pour cela. En effet, il suffit de quelques coups de peinture, de bien nettoyer la maison et d’aménager la cuisine pour que rien ne trouble la vue des visiteurs pendant les visites.

N’hésitez pas à utiliser les techniques du home staging afin de permettre aux acquéreurs potentiels de se focaliser sur la qualité du bien, et ainsi, de se projeter plus aisément. Par ailleurs, si on n’a pas de quoi effectuer les travaux, il est toujours possible d’opter pour la location de matériel.

Maison invendable : reconsidérer le bien

Par contre, si le bien est dans un mauvais état et qu’on ne veuille pas investir dans les travaux en raison de l’environnement peu propice, la meilleure chose à faire, c’est de reconsidérer le bien. Effectivement, on doit arrêter de considérer la maison comme étant un bien et de considérer toute la surface de la propriété comme exploitable. Bien sûr, la maison est peut-être invendable, mais le terrain peut très bien être profitable.

En effet, la proximité avec des grands axes routiers ainsi que des moyens de communication peut intéresser des professionnels qui cherchent un terrain dans leur zone de chalandise. Néanmoins, si on veut que le bien reste une habitation, il est possible de tenter de la vendre au plus offrant ou en faire don à une association.

D’autres alternatives

Au cas où on aurait déjà revalorisé la maison et qu’on n’arrive toujours pas à la vendre, il reste encore quelques alternatives. D’abord, son prix doit être cohérent avec l’environnement qui l’entoure ainsi que son état. Il ne faut pas hésiter à baisser le prix malgré la perte de plus-value et d’estimer la maison le plus justement possible. Enfin, on doit être précis dans la description en présentant l’ensemble de la maison.